Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La voiture hybride

Pour commencer cet article, il ne faut pas confondre la voiture hybride et la voiture électrique ! La première est une automobile faisant appel à deux stockages d’énergies qui sont l’énergie électrique, mais pas seulement, il ne faut pas oublier l’énergie pétrolière qui est l’essence. Le second véhicule marche uniquement à l’aide de l’énergie électrique.

L’histoire de la voiture hybride remonte à la fin du 19ème siècle. A cette époque, celle-ci n’a pas pu se développer à cause des rapides avancées technologiques dans les moteurs à essence. Cette sorte de véhicule disparait jusqu’aux années 1970 lors des premières crises pétrolières. La réincarnation de la voiture hybride semblait être impossible avec un prix du pétrole très bas à cette époque. Mais 20 ans plus tard, les constructeurs européens et japonais cherchent à réduire les coûts de production des véhicules pour en tirer un meilleur profit. Des constructeurs automobiles comme Toyota ou encore Honda veulent réduire les émissions de CO2 et la consommation de leurs véhicules. Une renaissance pour la voiture hybride qui fut commercialisé sur le marché en 1997 : La Toyota Prius. Elle a connu un succès énorme avec plus d’un million de modèles vendus. Toyota décrit sa voiture comme une « voiture familiale propre »

Voici un schéma pour expliquer le fonctionnement d’une voiture hybride roulant à une vitesse de croisière

Nous allons maintenant nous demander ce que peut apporter une voiture hybride à un consommateur et un producteur sur le plan économique ?

Avec cette invention, il y a clairement un choc d’offres positif et un choc de demandes aussi positif.

D’abord, un choc d’offres positif entraine une hausse de la croissance du PIB et une baisse des prix. Ceci est dû, au niveau de la voiture hybride, aux innovations et à la découverte de nouvelles ressources. Ici, l’énergie électrique dans un véhicule.

Prenons comme exemple, deux voitures d’un même concessionnaire (Honda) avec une voiture hybride et l’autre à combustion. La Honda Civic LX se vend 23 100$, la Honda Civic hybride se vend 27 000$. On constate que la différence entre ces deux véhicules est de 4 400$, ce qui commence à faire une assez grosse différence. Mais il ne faut pas que l’Etat ait instauré une loi, disant qu’à chaque voiture hybride achetée, le consommateur se verrait offrir un rabais de 4 000$. Ce qui revient donc à une différence de seulement 400$ entre les deux véhicules, donc à peu près le même prix.

Les avantages pour les clients sont que la consommation d’essence lorsque que la voiture roule à basse vitesse est d’environ 20% inférieure à une voiture à combustion. Ceci étant dit, un véhicule hybride est remboursable dans un délai de 5 ans grâce aux économies d’essence. Celle-ci se fait lors des transports en ville ou durant les heures de pointes car les véhicules hybrides n’utilisent que leur moteur IMA (Assistance Moteur Intégrée), c'est-à-dire, à basse vitesse. Mais ce n’est pas tout, lorsque le véhicule est à l’arrêt, le moteur IMA s’arrête pour économiser de l’énergie et pour ainsi permettre une durée de vie prolongée de la batterie.

En plus de faire des économies d’essences, les moteurs électriques ne subissent pratiquement jamais de casse ou, si dans le cas contraire, le coût des pièces est très bas.

Cela entraine donc un choc d’offres positif avec une innovation majeure et la découverte de nouvelles ressources (l’énergie électrique dans un véhicule ici). Etant donné que les concessionnaires d’automobiles hybrides sont à l’origine de la vente importante de ces véhicules, logiquement, les coûts vont baisser petit à petit, au fur et à mesure des années, sachant que celle-ci connait un succès planétaire. Ils vont alors se faire de nouveaux profits et donc augmenter leur investissement. Il y aura donc une croissance du PIB.

Pour ce qui est des investissements de recherche de chaque compagnie, il y a une variance énorme. Certains concessionnaires comme Toyota dépensent énormément pour la promotion de leurs voitures hybrides alors que d’autres s’en soucient beaucoup moins. Chaque entreprise a un objectif. L’investissement dans des composants qui ne sont pas implantés de manière stable, peu entrainer un risque élevé sur le marché. Mais sachant que le hydride se répand à peu près partout dans le monde, il y a donc un choc de demandes positif car les concessionnaires vont exporter leurs véhicules dans les coins du monde et il y aura donc une hausse des dépenses de biens d’équipements (investissements). Mais il ne faut pas oublier que l’argent dépensé en recherche et en publicité, doit être récupéré grâce à la vente des produits.

Normalement, dans quelques années, les prix de la voiture hybride devraient diminuer et la voiture à combustion ne serait plus qu’un lointain souvenir.

Voici un diagramme montrant le nombre de voitures hybrides vendues en fonction des années. On peut donc constater que la vente n’a cessé d’augmenter jusqu’en 2005. L’hybride fait un carton aux Etats-Unis et au Canada.

Pour conclure, l’achat d’un véhicule hybride coûte environ la même somme que les véhicules à combustion grâce au gouvernement (rabais de 4 000$). Il sera rentabilisé quelques temps après. Les consommateurs se penchent de plus en plus à un achat d’un véhicule de la sorte à cause du prix de l’essence qui est maintenant devenu aberrant. De plus, trois compagnies : Ford, Chrysler et Jeep sont appelées à disparaître s’ ils ne baissent pas le rejet en CO2 de leurs véhicules.

La vente des voitures hybrides va donc encore augmenter dans les années à venir et on peut donc s’attendre à une réduction des prix car il y aura une concurrence de plus en plus importante dans ce domaine. Les grands gagnants seront donc les consommateurs et les producteurs

Sources : Wikipédia, Lavoiturehydride, Voitureshybrides.blogspot

Voici un diagramme montrant le nombre de voitures hybrides vendues en fonction des années. On peut donc constater que la vente n’a cessé d’augmenter jusqu’en 2005. L’hybride fait un carton aux Etats-Unis et au Canada.

la voiture hybride: entre développement durable, choc d'offre et de demande
Tag(s) : #terminale spécifique

Partager cet article

Repost 0